aménagement d’appartements dans le château Costa de Beauregard, La Ravoire



année(s) : 2018 (chantier en cours)

cadreépure

surface : 1 475 m² (SP)

coût travaux : NC

résumé :

Historique

Le château se compose d’un volume initial, couvert par une imposante toiture à 4 pans, qui semble correspondre à la maison primitive, construite par la famille Bertrand de La Pérouse. En 1841, Raoul Costa de Beauregard entreprend de transformer la bâtisse en château à travers l’ajout d’éléments architecturaux d’apparat : pavillons latéraux, chapelle, soubassement marqué, chaînes d’angles, escalier d’honneur, ferronneries, lucarnes, etc …

Affecté dès 1951 en établissement d’enseignement privé, le château perdra petit à petit, au fil des aménagements, ces éléments patrimoniaux dignes d’intérêt : terrasse couverte, ferronneries, toiture et zinguerie ouvragées, etc …

Le projet se propose de réhabiliter l’ancien château, en imaginant l’aménagement de 18 appartements, dans le strict respect du volume initial et en préservant les éléments architecturaux remarquables.

Cette proposition architecturale s’efforce de gommer les travaux d’aménagements successifs, tous en minimisant l’impact de l’apport d’éléments de confort rendus nécessaires par la nouvelle affectation du bâtiment (stationnement, espaces extérieurs, fenêtres de toit, …)

Les interventions sur le château se veulent minimalistes, afin de respecter l’architecture originelle du bâti. Afin d’adopter une cohérence d’ensemble, il est proposé un fil d’Ariane, conçu autour du dessin des garde-corps du projet : balcons Sud, terrasse Sud, balcon Est & terrasse Est.

Des lambrequins en zinc naturel soulignaient de nombreux ouvrages sur l’ensemble des façades du château. Aujourd’hui, seuls ceux encadrant l’auvent d’entrée subsistent. Il est proposé de s’en inspirer pour concevoir les garde-corps contemporains imaginés.

Le dessin du lambrequin s’étire et forme une alternance de palines métalliques et de vides rehaussées d’un demi-rond. Les palines glissent sous les profils de structure, en formant … des lambrequins !

L’ensemble est constitué de tôles acier découpées au laser puis laquées. Une teinte gris clair correspondant à la peinture des modénatures est retenue pour créer un fondu sur l’ensemble des façades du château.

01

02

03

 

05

04

06

07

08