confortement et restauration de la chapelle St-Anthelme, Chignin



année(s) : 2019-2020 (chantier en cours)

cadreépure (en collaboration avec Dominique PERRON, architecte du Patrimoine) > mission de suivi de chantier dans le prolongement des études réalisées par Manuelle HERY, architecte du Patrimoine

coût travaux : 780 000 € HT (tranche 1)

résumé :
Par sa silhouette massive, la chapelle Saint-Anthelme marque le territoire de la commune de Chignin, à la manière d’un phare particulièrement visible depuis la cluse chambérienne.

En 1867, les Chartreux rachètent les ruines de la Tour de la Biguerne, pour la transformer en sanctuaire en l’honneur de saint Anthelme qui y serait né en 1107. Ils confirent à Pierre Bossan, architecte de la Basilique de Fourvière, la construction d’une chapelle au style néo-byzantin, inaugurée en 1877. Deux volumes principaux constituent l’édifice : la nef, établie à partir du plan de la tour carrée de l’ancien château, et le chœur à trois travées, fermé par une abside demi-circulaire.

Rachetée par la commune dans les années 2000, la chapelle fait l’objet d’une première campagne de travaux urgents de sécurisation, qui vont vite devenir insuffisants.

Cette première tranche de travaux consiste à conforter la chapelle fragilisée par plusieurs désordres structurels importants puis à restaurer les toitures et l’ensemble des façades, vitraux et menuiseries.

Une seconde tranche de travaux s’attachera à restituer les décors peints intérieurs, inscrits dans un projet global de mise en valeur.