reconstruction du four de Braille, Albens – Entrelacs



année(s) : 2018

cadreépure

surface : 19 m² (SP)

coût travaux : NC

résumé :

Le projet de reconstruction du four de Braille est né de la nécessité de démolir l’ancien four, bâti sur un terrain privé, pour des raisons sanitaires liée à une exploitation agricole. La commune a fait démonter l’ancien four, en faisant appel à une entreprise spécialisée dans les interventions patrimoniales et la restauration de fours à pain.

Ce projet se base sur la restitution du four, selon les techniques  utilisées à l’époque de la construction de l’ancien four au cours du XIXe siècle.

Le four proprement dit réutilisera les briques soigneusement conservées, complétées par des briques de même provenance.  La souche de cheminée est recentrée plus près du faîtage.

Les deux murs gouttereaux sont reconstruits sur une base de maçonnerie traditionnelle réutilisant les blocs conservées. Hors d’atteinte des remontées d’humidité, il peuvent être rehaussés de voiles en pisé reconstitué à partir de la terre conservée. Des pierres de taille habillent les 2 têtes de murs,

La charpente se compose de 3 fermes traditionnelles constituées de deux arbalétriers rejoignant un poinçon et stabilisé par un arêtier, supportant 3 pannes dont une panne faîtière, sur lesquelles sont fixées des chevrons, puis des liteaux.
Une variante propose une conception originale de la charpente du four, destinée à mettre en valeur la vue sur le four, en évitant la mise en oeuvre d’une ferme traditionnelle qui obture la perception de celui-ci. La charpente se compose d’un jeu de chevrons moisés et  entrelacés destinés à remplacer l’entrait et à assurer la stabilité de la toiture.

La couverture se compose de tuiles en terre cuite.
Un clin d’œil historique aux anciennes tuiles PONCINI permet d’envisager l’emploi de tuiles losangées de modèle «Montchanin». S’agissant de grand moule, plus adapté aux grandes toitures, il pourrait être plus esthétique de mettre en œuvre des tuiles plates de petit format (le type écaille n’est pas approprié car il est plus courant sur les édifices prestigieux)

L’édifice peut être agrémentée d’une signalétique rappelant l’histoire des fours successifs du hameau, pouvant évoquer également les tuiles PONCINI (si remploi de tuiles losangées), ainsi que les techniques de construction traditionnelles (pisé).

1

2

3

4

5

6